Service public de Wallonie

Contexte

Le PICC, fond de plan cartographique à grande échelle de la Région wallonne, est destiné à devenir le noyau des géodonnées vectorielles du futur géoréférentiel wallon. Responsable de cette évolution, la Direction de la Géométrologie du Service Public de Wallonie (SPW) s’est vue confrontée à une problématique complexe de réenginneering des données. Pour se conformer au nouveau modèle conçu par ses spécialistes, il était nécessaire de créer un objet géométrique nouveau, la plateforme, à partir d’un découpage pertinent des axes et des bords du réseau de voirie. La quantité de données en jeu, plusieurs centaines de milliers d’axes et de bords, rendait le traitement hors de portée d’opérateurs humains: il fallait une solution informatique automatisée.

Solution

Le SPW s’est donc adressé à 1Spatial solution informatique automatiséepour mettre au point cette solution. En se basant sur ses outils spécialisés en topologie, et sur son expertise en analyse spatiale dans le SGBD Oracle, l’équipe  de 1Spatial a développé des algorithmes complexes de construction géométrique à même de résoudre le problème. Après la réalisation d’un prototype sur un échantillon représentatif des données, le projet s’est étendu à la totalité des données wallonnes et en est aujourd’hui au stade de la finalisation.

Résultats

Les résultats obtenus ont été jugés très satisfaisants à tel point que la décision a été prise d’aller un niveau au-delà des ambitions initiales: plutôt que de réaliser les fameuses plateformes comme agrégats linéaires, ce qui était l’objectif de départ, 1Spatial a créé des algorithmes supplémentaires pour transformer les plateformes en véritables objets surfaciques 2D. Les derniers traitements sont toujours en cours à ce jour.

Consultez le site Internet

Partagez cette page